L’équipe

Gavroche, le Voilier

En toute objectivité : le plus beau de tous les bateaux ! Qui peut prétendre être éternellement jeune, dans la fleur de l’âge, robuste, solide et beau à la fois, sans même une ride ?  Ce sont les voiliers “Amphora” de chez Wauquiez !

Voilier indestructible, aussi à l’aise dans les eaux chaudes que dans les mers froides du nord, Gavroche est l’un deux et pas peu fier.

En tout cas, lui et ses deux compagnons d’aventure s’entendent à merveille. Un brin rebelle et épris de liberté, voilà l’image de Gavroche, que tout le monde porte fièrement à bord !

Gavroche a déjà une belle et grande expérience derrière lui : originaire du Nord (Dunkerque), il évolue au fils des années entre mer du Nord et Méditerranée via l’Atlantique. Toujours à l’écoute de ses hôtes, il était devenu petit à petit une résidence flottante, très bien entretenue, mais dont le désir de mouvement n’était plus satisfait. Les engrenages un peu rouillés, le moteur abandonné, et les voiles rentrées.

C’est, immobile depuis quelques années en Méditerranée, qu’il rencontre Alexandre et Emilie de Voile et Cime : le coup de foudre est immédiat ! La promesse d’un nouveau départ, de nouveaux horizons, et voilà Gavroche de nouveau à flot, toutes voiles dehors, les embruns, le vent dans les voiles, de nouveau en mouvement. Les réflexes sont toujours là, les Amphoras tiennent toutes les mers et leur promesses. Ils ont été faits pour voir le monde, et Gavroche compte bien continuer et découvrir ce vaste monde de mers et d’océans qui s’offrent à lui.

Voilier de 11,4m. 2 couchages en cabine avant séparées et 3 couchages dans le carré. Si des enfants font partie des stagiaires, possibilité de loger jusqu’à 3 enfants dans la cabine avant.

 

Diplômes et certifications :

  • Le nom d’un grand constructeur (modèle Amphora de Wauquier)
  • une épaisseur de coque incomparable avec les bateaux d’aujourd’hui
  • une certification tour du monde et tout océan !

 


Emilie, côté Montagne

Emilie, le sourire pétillant, le calme et le pas tranquille du montagnard. La résistance aussi. Longtemps et sûrement. La montagne, elle la côtoie depuis toujours.

Ayant grandi à Grenoble dans une famille de passionnés de la montagne, c’est par tout temps et en toute saison qu’en famille elle arpente et découvre ce terrain de liberté, de nature et d’horizons sauvages. Toujours hors sentier ou presque, jamais sur les classiques. Emilie continue chemin faisant dans cette passion : le ski de randonnée, l’alpinisme, l’escalade, la randonnée, le trekking, les bivouacs en montagne, la montagne sous toutes ses formes.

En parallèle, ses études la mènent dans la même direction toujours présente : l’eau et l’environnement. L’eau, les ruisseaux, les torrents impétueux de montagne, mais aussi … l’eau, la mer, le vent… Car du haut de ses montagnes, ses origines lointaines ressortent : issues d’une famille de marins dunkerquois, l’hérédité doit être là. Ou bien est-ce ce lien fort entre la mer et la montagne, cet amour des grands espaces, de l’immersion dans la nature, de cette liberté propre au milieux naturels sauvages que l’on retrouve dans ces deux milieux ? Mais quelque part, les histoires familiales des ascendants pêcheurs en campagne en Islande, et celles plus discrètes mais bien vraies des ancêtres corsaires ont certainement leur rôle à jouer aussi.

Emilie – toujours passionnée de chacun de ses métiers que ce soit dans la gestion de l’eau, des crues, des inondations, des risques naturels en montagne, ou dans celui d’accompagnatrice en montagne – aime arpenter et emmener amis de tout niveau au cœur de la nature, en randonnée, en prenant plaisir, quelque soit la difficulté à savourer la beauté d’une montagne, d’un paysage ou d’un réveil sous la tente au cœur de la nature. Avec toujours l’envie de découvrir et d’expliquer l’environnement, la morphologie du paysage de montagne.

Éprise de liberté, de découverte, c’est tout naturellement que la mer est venue s’ajouter à la montagne dans cette passion commune des grands espaces et de liberté. Sa plus grande réalisation en mer est la transatlantique aller effectuée avec Alexandre. Pour ce qui est de la montagne, son envie de découverte l’a menée à explorer divers horizons : du Népal à la Finlande, en passant par la Nouvelle-Zélande, la Réunion, mais aussi les sommets de Tahiti (côté lagon mais côté terre aussi), de la Guadeloupe, les montagnes de Crète et les falaises de Madagascar. Sur les sentiers balisés et hors des chemins, la beauté et l’émerveillement sont parfois si proche et si simple à la fois dans cette nature qui nous entoure.

 

Diplômes et certifications :

  • Diplôme d’Etat d’Accompagnatrice en Moyenne Montagne (AMM), à l’Ecole Nationale des Sports de Montagne
  • Ingénieure en hydraulique fluviale & hydrologie, spécialisation risques naturels de l’Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement, expérience professionnelle de 10 ans
  • Langues parlées : français, anglais, allemand

 

 


Alexandre, pour la Mer et l’Océan

Par quoi commencer… Notre skippeur ? Educateur sportif voile et pédagogue ? Ou encore entraîneur d’escrime ?

Comment est-il devenu ce parfait pirate qui est passé du maniement du sabre à celui de la voile, du winch, de la machine à coudre, de l’aiguille, du fer à souder, du voltmètre, de la perceuse, raboteuse, scie sauteuse et autres outils de bricolage ? Aussi à l’aise face à une épissure, une manœuvre de port, le gros temps, qu’avec la pointe sèche, le réglage des voiles et des bouts, c’est notre Mac Giver du bord.

La mer, il la découvre jeune en Bretagne où il passe toutes ses vacances depuis sa Normandie natale. Son adresse à l’escrime l’emmène d’abord dans cette direction en travaillant 5 ans comme entraîneur d’escrime à Rouen.

Mais la passion de la mer est toujours là, bien présente. Difficile d’en faire son loisir quand on n’habite pas directement en bord de mer et que l’on exerce un travail déjà exigeant et fatiguant physiquement. La solution : la reconversion ! Le plus proche ? Le Havre ! Ce n’est pas l’endroit le plus facile mais quelle belle école ! L’apprentissage et les premières années de travail se font auprès de la Société des Régates du Havre, où Alexandre acquiert expérience et autonomie.

Puis c’est le départ pour la Bretagne suivi de la multiplication des destinations : la Corse où Alexandre est chef d’escadre de sept voiliers et cinquante stagiaires trois années durant, la Grèce, la Guadeloupe, les îles vierges britanniques, la Croatie, la Dominique… Il devient ainsi aussi à l’aise à franchir le rail de la manche, à jouer avec les courants et les marées de la Bretagne Nord, qu’à découvrir les mouillages et recoins cachés de Méditerranée, et à sécuriser les mouillages pour toujours au maximum passer la nuit dans les endroits les plus sauvages quelque soit la destination et la saison.

Une Transatlantique aller et une Transatlantique retour au compteur, l’une avec les alizés, l’autre avec les péripéties du retour, mais toujours en jouant avec le vent, les conditions, et en s’adaptant au matériel.

Toujours heureux d’apprendre et transmettre ses connaissances, cela fait 20 ans, en escrime puis en voile, qu’Alexandre encadre tout public : enfants, adolescents ou adultes.

Sa passion pour la mer, mais plus largement la nature et la montagne où il partage la passion d’Emilie dans les randonnées à ski autant qu’à pieds où Emilie l’entraîne avec elle, l’amène à faire découvrir les moindres recoins du globe où un beau mouillage est présent, une belle montagne, un moment entre amis face à un coucher de soleil… Quoi de plus ? La vie, le vent sur la peau, et la liberté.

 

Diplômes et certifications :

  • Capitaine 200 voile
  • Coach plaisance voile
  • Skipper, Moniteur voile, Entraîneur formateur, plus de 15 ans d’expérience
  • BPJEPS Voile à la Ligue de Voile de Haute-Normandie
  • Stage survie ISAF
  • CRR, nautisme
  • Initiateur paddle